INGÉNIEuRS DE TOuS LES POSSIBLES
École d'Ingénieurs reconnue par l'État depuis 1922
Diplôme d'Ingénieur habilité par la CTI
Membre de la Conférence des Grandes Écoles (CGE)
Membre de l'Union des Grandes Écoles Indépendantes (UGEI)

Le blog de l'ESME Sudria

Vous êtes ici :

Les Mardis de l'ingénieur : l'ESME Sudria reçoit Frédéric Magnen (ESME Sudria promo 1990), directeur des ventes et du développement Europe-Asie à Essilor Instruments, le mardi 5 mai 2015

  • 21/04/2015

Devenir ingénieur, c'est voir s'ouvrir plusieurs portes menant vers différentes opportunités, aussi bien dans la technique pure que dans le management. Si l'ingénieur a donc le choix, quand et comment doit-il prendre sa décision ? Pour répondre à cette question, l'ESME Sudria invite Frédéric Magnen (ESME Sudria promo 1990), directeur des ventes et du développement Europe-Asie d'Essilor Instruments, le mardi 5 mai 2015. Dans le cadre des Mardis de l'ingénieur de l'école, cet Ancien animera la conférence « Ingénieur / Manager : faut-il choisir ? ».

mardis_ingenieur_mai_2015_invite_magnen_essilor_instruments_manager_etudiants_professionnel_conference_01.jpg
De chef de projet export à directeur des ventes, en passant par les achats, le management et le conseil, Frédéric Magnen a évolué à différents postes et goûté à de nombreuses responsabilités depuis l'obtention de son diplôme de l'ESME Sudria. Un parcours diversifié et varié sur lequel il reviendra durant cette conférence qui démontre qu'un ingénieur a la possibilité d'évoluer tout au long de sa vie professionnelle.

Les Mardis de l'ingénieur avec Frédéric Magnen : « Ingénieur / Manager : faut-il choisir ? »
Le mardi 5 mai à 19 h à l'ESME Sudria - Paris-Montparnasse.
40-42 rue du Docteur Roux
75015 Paris

Pour vous inscrire, merci de remplir le formulaire en ligne
Contacts : communication@esme.fr - 01 56 20 62 51
Suivez et participez à la conférence sur Twitter avec les hashtags #ConfESME


mardis_ingenieur_mai_2015_invite_magnen_essilor_instruments_manager_etudiants_professionnel_conference_02.jpgÀ propos des Mardis de l'ingénieur de l'ESME Sudria :
Les Mardis de l'ingénieur sont un cycle de conférences à destination des futurs ingénieurs formés par l'ESME Sudria et du grand public. À chaque édition, l'école accueille une personnalité importante notamment dans les champs scientifique, économique ou managérial. Ces échanges sont l'occasion de mieux appréhender la place qu'occupent les ingénieurs dans les entreprises, où dynamisme et innovation sont de mise. Retrouvez les dernières conférences d'Élodie Dahan (ESME Sudria promo 2003, cofondatrice de la start-up OsmoBlue), de Laurent Labansat Bascou (directeur des opérations pour Thales et Omnisys au Brésil), de Khaled Draz (directeur général de CS Systèmes d'information) et de Vincent Cottenceau (ESME Sudria 1999, commandant de l'Armée de terre).

Partager cet article:

Retour sur le Lab's Day 2015 : la bonne santé de la recherche et de l'innovation à l'ESME Sudria

  • 20/04/2015

En amont de son traditionnel Symposium où sont présentés les meilleurs projets des étudiants de 5e année, l'ESME Sudria proposait une nouvelle édition de son Lab's Day le jeudi 12 mars 2015, un rendez-vous dédié à l'innovation selon une thématique choisie. Consacré aux nouvelles technologies au service de la santé, ce Lab's Day 2015 réunissait de nombreux porteurs de projets, dont des Anciens de l'école.

Partager cet article:

110e cérémonie de remise des titres de l'ESME Sudria : les diplômés de la promotion 2014 avait rendez-vous à la Maison de l'Unesco

  • 17/04/2015

Entourés de leurs proches, des Anciens, des membres de l'équipe pédagogique de l'ESME Sudria et de la direction du Groupe IONIS, les diplômés de la promotion 2014 avaient rendez-vous le vendredi 10 avril 2015 à la Maison de l'Unesco à Paris (7e) pour la traditionnelle cérémonie de remise des titres d'ingénieur, la 110e de l'histoire de l'école. Retour sur ce grand moment qui clôt de la plus belle des façons leur passage au sein de l'ESME Sudria.

ceremonie_remise_titres_ingenieurs_esme_sudria_etudiants_diplomes_avenir_anciens_ionis_education_group_hp_2015_07.jpg
Une cérémonie pour les bâtisseurs du monde de demain
Qu'ils se dirigent vers une grande carrière d'ingénieur, de chercheur, de manager, de chef ou de créateur d'entreprise, les diplômés de l'ESME Sudria se souviendront longtemps de cette soirée d'avril 2015. Cette cérémonie a d'abord commencé par les interventions de Marc Sellam et de Fabrice Bardèche, respectivement président-directeur général et vice-président exécutif de IONIS Education Group. « Une école d'ingénieurs comme l'ESME Sudria nous permet de rencontrer et de valoriser tous ceux qui ont des idées, de l'envie, un projet et pas seulement des "forts en maths", annonçait Marc Sellam devant l'auditoire. Nous voulons des étudiants créatifs, enthousiastes, volontaires et c'est avec eux que nous bâtirons la société avancée de demain. » Une société de demain où l'innovation sera le maître mot. « Pour le Groupe IONIS, une école d'ingénieurs doit avoir ce "plus" qui fait la différence, estimait Fabrice Bardèche. La passion ou le choix raisonné mais ambitieux, l'intelligence des grandes tendances qui fabriquent le monde de demain, conduisent les jeunes vers l'ESME Sudria qui forge à chaque promotion des créateurs, des inventeurs, des entrepreneurs. Vous, jeunes diplômés, possédez cette force en vous : il vous suffit de la libérer. »

ceremonie_remise_titres_ingenieurs_esme_sudria_etudiants_diplomes_avenir_anciens_ionis_education_group_hp_2015_06.jpg

Marc Sellam et Fabrice Bardèche

Un rite de passage vers la vie active
Sur la grande scène, Eric Simon, directeur général délégué de l'ESME Sudria, avait également un mot à adresser aux étudiants aujourd'hui récompensés de leurs efforts. « Cette soirée est très importante pour moi comme pour vous, vos familles et l'ensemble de la communauté éducative de l'école. Cette cérémonie, la 110e tout de même, représente un rite de passage entre votre vie d'étudiant et votre vie active dans laquelle beaucoup d'entre vous sont déjà rentrés. Je vous souhaite à tous et à toutes d'être heureux mais surtout de garder intacte cette curiosité, cette ouverture d'esprit et cette envie d'améliorer le monde ! »

ceremonie_remise_titres_ingenieurs_esme_sudria_etudiants_diplomes_avenir_anciens_ionis_education_group_hp_2015_04.jpg

Eric Simon

ceremonie_remise_titres_ingenieurs_esme_sudria_etudiants_diplomes_avenir_anciens_ionis_education_group_hp_2015_01.jpgDominique Steve (ESME Sudria promo 1986), président de l'association Ingénieurs ESME-Sudria, était également venu féliciter cette nouvelle promotion

HP, partenaire de l'ESME Sudria et soutien des étudiants
La marraine de la promotion, Florence Laget, directrice des activités Big Data de HP France, avait également fait le déplacement pour féliciter ses filleuls et les encourager à continuer d'innover une fois dans le monde professionnel. « Je suis très heureuse d'être votre marraine, rappelait-elle aux diplômés. Bien que je n'ai pas de conseil à vous donner sur la façon dont vous allez pénétrer le marché de l'emploi - avec vos compétences acquises, vous avez tous un boulevard devant vous -, j'en ai tout de même un sur la manière dont vous allez embarquer les gens dans le changement. Si l'innovation n'est pas apportée avec toutes les équipes qui vont devoir la vivre et l'amener à son niveau de maturité, on s'épuise à vouloir installer le changement. Il vous faut donc créer une belle histoire que tout le monde puisse comprendre et dans laquelle vos investisseurs, vos managers et vos équipes peuvent se projeter ! » De belle histoire, il en est également question entre l'ESME Sudria et HP, partenaires autour de la thématique des Big Data. « Cela correspond à la fois à notre volonté chez HP de développer des compétences, des approches et de l'expertise autour des données, poursuivait Florence Laget. D'ailleurs, nous allons bientôt lancer avec l'ESME Sudria un programme d'incubateur pour les start-ups autour également du Big Data ! »

ceremonie_remise_titres_ingenieurs_esme_sudria_etudiants_diplomes_avenir_anciens_ionis_education_group_hp_2015_02.jpg

Florence Laget

Les majors à l'honneur
Fiers et sur leur 31, les étudiants étaient ensuite invités à rejoindre la tribune pour recevoir leur titre d'ingénieur. Tradition oblige, ce sont d'abord les majors des différentes majeures qui ouvraient la marche : Mathieu Boullet (Énergie et Systèmes), Benjamin Mauron (Signal et Réseaux), Samuel Tricon (Systèmes de Traitement de l'Information), Alexis Guillemet (Systèmes Embarqués et Électronique) et Jeffrey Boullenot (Formation par l'apprentissage). Bravo à eux et à tous les diplômés !

ceremonie_remise_titres_ingenieurs_esme_sudria_etudiants_diplomes_avenir_anciens_ionis_education_group_hp_2015_05.jpg

Les diplômés au complet !


Le mot de Benjamin Mauron, major de la majeure Signal et Réseaux
« J'ai intégré l'ESME Sudria car c'était pour moi l'opportunité de découvrir une grande diversité de matières, de l'énergie à l'informatique en passant par les systèmes embarqués, et ainsi trouver la voie qui saurait me correspondre. Durant mes études, je me suis passionné pour de nombreux sujets, comme par exemple toutes les options liées aux télécommunications satellitaires, et j'ai également pu prendre part à de multiples projets en groupe. De mon passage à l'ESME Sudria, je retiens aussi mon semestre à l'International que j'ai pu faire à Budapest, une ville que je ne connaissais pas du tout et qui m'a charmé totalement durant les six mois où j'y ai vécu. C'était une expérience exceptionnelle. »

Partager cet article:

InnovOrder, la start-up qui monte cofondée par Romain Melloul (ESME Sudria promo 2013)

  • 16/04/2015

Romain Melloul (ESME Sudria promo 2013) est l'un des trois cofondateurs d'InnovOrder, une solution de prise de commandes innovante pour restaurant. En constante progression, sa start-up a même été récemment sélectionnée par le magazine Challenges dans son classement des 100 start-ups où investir en 2015.

innovorder-romain_esme_sudria_focus_start-up_restauration_services_technologies_01.jpgEn quoi consiste InnovOrder ?
InnovOrder démocratise les outils de prise de commandes des grandes chaînes de la restauration rapide à tous, en offrant une solution multicanale pour optimiser la gestion des flux et augmenter le panier moyen. La première partie de notre offre est une solution de borne de commandes sur tablette qui permet au client de commander et de payer sans passer par un serveur. Le résultat est une augmentation du panier moyen allant jusqu'à 20 %, une fluidification des flux mais aussi plus de commandes traitées aux heures de pointe. Notre autre produit, complémentaire, est une solution de commande en ligne en marque blanche, adaptée aux besoins spécifiques de la restauration rapide : en quelques clics, le restaurateur peut générer son module de commande et l'insérer très simplement sur son propre site Internet. Le tout sans de lourds investissements : nous garantissons au restaurateur un retour sur investissement positif dès les premiers mois !

innovorder-romain_esme_sudria_focus_start-up_restauration_services_technologies_02.jpg

Romain lors de la remise des prix du Concours national de création d'entreprise Total EDHEC Entreprendre

Vous avez fait partie de la 4e saison de l'accélérateur StartUp42. Où en êtes-vous dans votre développement ?
Cela nous a beaucoup apporté sur la partie technique de notre produit, en mettant à notre disposition de nombreux experts en développement informatique mais aussi des entrepreneurs expérimentés. Aujourd'hui, nous sommes accompagnés par l'incubateur HEC, ainsi que par le Petit Poucet et nous avons récemment remporté le prix du Concours national de création d'entreprise Total EDHEC Entreprendre. Désormais, nous sommes en fin de phase de test. Nous travaillons de manière très proche avec nos clients, en étant serveurs dans leurs établissements par exemple, de manière à faire évoluer notre solution et apporter encore plus de valeur. La société compte actuellement neuf personnes et nous sommes en cours de levée de fonds pour entamer un démarchage commercial à grande échelle.


Qu'est-ce que l'ESME Sudria t'a apporté ?
L'école m'a permis d'avoir la vision globale et complète qui est celle de l'ingénieur. Je me suis spécialisé dans les systèmes d'information couplée avec une spécialisation à l'ISG en conseil stratégique et gestion du changement. Cette base que m'a donnée l'ESME Sudria m'a permis d'avoir tous les outils pour entreprendre et créer InnovOrder.

Retrouvez
InnovOrder sur son site Internet, Facebook et Twitter.

Partager cet article:

IONIS Education Group est partenaire de digiSchool pour HYPE, le concours des jeunes porteurs de projets !

  • 15/04/2015

En partenariat avec le Groupe IONIS, digiSchool vient de lancer le concours HYPE à destination des jeunes de tous âges. Placé sous le signe de l'innovation, il encourage les porteurs de projets humanitaires, entrepreneuriaux ou encore internationaux à déposer leur candidature en ligne sous forme de vidéo jusqu'au 10 mai 2015. Les 12 candidatures sélectionnées (quatre élues grâce aux votes des internautes, huit choisies par digiSchool) défendront ensuite leur projet sur la scène du théâtre des 2 Ânes (Paris 18e) le 30 mai 2015 à l'occasion d'une grande finale et pourront peut-être gagner un prix qui les aidera à concrétiser leur idée !

concours_hype_digischool_ionis_education_group_conference_projets_jeunes_01.jpg
Des prix pour les meilleures présentations
À l'issue de cette grande finale du 30 mai, un jury attribuera des prix « sur-mesure » aux meilleurs « pitchers » selon la catégorie associée. Ces dernières, au nombre de quatre, correspondent aux entrepreneurs de demain (Business Punk), aux initiatives tournées vers l'International (Globe Trotter), aux jeunes de moins de 15 ans (Espoirs) et aux projets associatifs et solidaires (2Gether). Ainsi, les gagnants des différentes catégories pourront remporter un an d'accès aux locaux de digischool à Lyon ou Paris, un billet Tour du monde, un an de campagne RP par l'agence Raoul Orchestra ou encore le financement du permis de conduire !

concours_hype_digischool_ionis_education_group_conference_projets_jeunes_02.jpg

Concours HYPE 2015

Cliquez ici pour déposer votre candidature en ligne sous forme de vidéo (date limite du dépôt : le 10 mai 2015).

Pour assister à la grande finale du 30 mai 2015, inscrivez-vous sur la page dédiée (inscription gratuite, places limitées).


À propos de digiSchool :
digiSchool est le spécialiste de l'éducation numérique. Leader en France avec plus de 6,5 millions d'utilisateurs par mois et plus de 5 millions de membres, digiSchool ambitionne de déployer son modèle en Europe en 2015. Les services digiSchool sont disponibles sur l'ensemble des devices (web, mobile, tablette) et s'adressent à 3 typologies de jeunes (collégiens, lycéens, étudiants post-bac).

Partager cet article:

Le Printemps du Sang 2015 : les écoles de IONIS Education Group étaient au rendez-vous !

  • 09/04/2015

Depuis 2008, IONIS Education Group s'engage aux côtés de l'Établissement Français du Sang (EFS) pour informer et sensibiliser les étudiants aux enjeux et à l'importance du don de sang. À l'occasion du Printemps du Sang, les différents campus du Groupe organiser des stands d'information, des collectes et des conférences. Les étudiants et collaborateurs pouvaient donner leur sang et de sensibiliser le public sur cet acte généreux et citoyen. L'édition 2015 a eu lieu du 10 au 24 mars et a vu chaque école du Groupe se mobiliser.

printemps_du_sang_2015_efs_don_mars_ionis_education_group_retour.jpgEnsemble pour le Printemps du Sang
Ainsi, les 16, 17 et 18 et 19 mars, de nombreux étudiants du campus lillois réunissant I'ISEG Group, l'ISEFAC Bachelor, l'ESME Sudria, Epitech et e-artsup ont pu se rendre courageusement à la Maison du Don ou au centre de don de Lille pour participer à cette belle initiative. À Toulouse aussi, les étudiants de l'ISEG Group, d'Epitech et de l'IPSA ont également fait don de leur temps comme de leur sang. Sur le campus du Kremlin-Bicêtre le 20 mars, plusieurs étudiants de l'EPITA ont également surmonté leur peur des aiguilles. Le même jour, les équipes de l'EFS étaient venues faire une collecte sur le campus d'Ivry-sur-Seine : plus d'une soixantaine d'étudiants de l'ESME Sudria, de l'IPSA, de Ionis-STM ou encore de l'ETNA sont passés les voir ! De quoi permettre à ce campus d'être celui qui a été « le plus de volontaires en Île-de-France » pour cette édition du Printemps du Sang. Cela n'a pas non plus empêché les étudiants de l'ICS Bégué d'être nombreux à participer à leur tour les 21 et 24 mars pour faire don de sang, de plaquettes et de plasma ! Et si, c'est le 21 mars que les donneurs de Sup'Biotech s'étaient donné rendez-vous sur le campus de Villejuif, c'est le 24 que l'association ISG Etincelle a pris en charge l'organisation d'une collecte dans le foyer associatif de l'école à Paris.

printemps_du_sang_2015_efs_don_mars_ionis_education_group_retour_02.jpgprintemps_du_sang_2015_efs_don_mars_ionis_education_group_retour_03.jpgprintemps_du_sang_2015_efs_don_mars_ionis_education_group_retour_002.jpgprintemps_du_sang_2015_efs_don_mars_ionis_education_group_retour_003.jpgprintemps_du_sang_2015_efs_don_mars_ionis_education_group_retour_001.jpgprintemps_du_sang_2015_efs_don_mars_ionis_education_group_retour_004.jpg

Partager cet article:

Concours Advance : retrouvez en vidéo les conseils et témoignages de nos étudiants avant vos épreuves

  • 07/04/2015

Les inscriptions sur le portail Admission Post Bac (APB) sont terminées pour cette année mais le Concours Advance se poursuit ! Seul concours offrant la possibilité de rejoindre ensuite l'un des sept campus de l'EPITA, l'ESME Sudria et l'IPSA, soit trois écoles d'ingénieurs réputées, le Concours Advance voit maintenant ses candidats attaquer la dernière ligne droite avec les épreuves écrites et les entretiens oraux. Un exercice obligatoire et crucial auquel se sont déjà confrontés certains étudiants actuels de l'ESME Sudria. Découvrez leurs conseils et témoignages en vidéo !







Découvrez tous les témoignages des étudiants de l'EPITA, l'ESME Sudria et l'IPSA sur la page dédiée du Concours Advance.


La préparation au Concours Advance : rien de plus simple !
En plus des conseils des étudiants, tous les candidats peuvent également se procurer les annales en ligne (ou dans de nombreux lycées), télécharger l'application Advance Training pour Android et iOS ou encore participer à une journée de préparation (inscription préalable obligatoire).

Partager cet article:

Retour sur le 1er Challenge économique et juridique de l'entreprise de l'ESME Sudria

  • 07/04/2015

Le 31 mars, neuf étudiants en 5e année à l'ESME Sudria ont eu la chance de participer à une visite guidée du Palais de Justice de Paris. Cette visite récompensait leur performance lors du 1er Challenge économique et juridique de l'entreprise organisé par l'école en janvier 2015 et que ces étudiants, répartis en deux équipes, ont remporté. Concocté par M. Johann Fleutiaux, avocat d'affaires et enseignant à l'ESME Sudria depuis plusieurs années, ce défi représente un véritable enjeu en termes de compétences à acquérir pour des futurs ingénieurs, comme l'explique Hervé Coum, directeur des études du 2e cycle à l'ESME Sudria.


esme_sudria_challenge_economique_juridique_entreprise_5e_annees_palais_justice_01.jpg
Comment est né ce Challenge économique et juridique de l'entreprise qui concerne les 5es années de l'ESME Sudria ?
Hervé Coum : Jusqu'à présent, ces enseignements qui traitent du droit et de la législation du travail, de l'intelligence économique et de la propriété intellectuelle étaient réalisés sous un format « classique », c'est-à-dire sous forme de cours magistraux, ce qui n'autorisait pas une réelle implication des élèves. À l'ESME Sudria, comme nous sommes toujours à la recherche d'innovations pédagogiques, nous avons voulu changer la formule en spécialisant toute une semaine d'immersion dans le domaine du droit des nouvelles technologies et de l'intelligence économique, en confrontant les élèves directement à un cas concret leur permettant de réfléchir par eux-mêmes aux problématiques induites, et ainsi à s'approprier plus facilement les compétences.

De quelle façon se déroulait-il ?
Les étudiants étaient répartis en quatre groupes et, dans chacun de ces groupes, ils composaient des équipes de 4 à 6 membres appartenant aux différentes majeures de l'école. Ce mélange des profils était également un souhait d'offrir une respiration aux étudiants en milieu de dernière année et de leur permettre de se retrouver autour d'une autre thématique que leur discipline scientifique habituelle.
L'idée de base était de les faire travailler en workshops sur un cas réel d'entreprise auquel ils peuvent se retrouver confrontés dans leur carrière d'ingénieur autour des questions de base suivantes : Comment garder un brevet au sein d'une entreprise ? Comment protéger ses données et ses inventions ? Ce sont des sujets qu'il est nécessaire de connaître et d'appréhender pour les futurs diplômés, qu'ils débutent leur carrière en recherche et développement ou bien qu'ils souhaitent se lancer dans l'entrepreneuriat.

esme_sudria_challenge_economique_juridique_entreprise_5e_annees_palais_justice_02.jpg
Sur quel cas réel devaient-ils travailler ?
Le cas d'école imaginé par M. Fleutiaux mettait en scène une société, Firm, travaillant dans le domaine de l'électronique, en particulier sur les objets connectés. Un jour, un ingénieur de cette société qui a développé un nouveau concept de montre connectée, décide de quitter l'entreprise Firm et d'aller créer sa propre société, Roturo. Il était donc demandé aux groupes d'étudiants de défendre les intérêts de la société Firm ou ceux de Roturo. La formule est simple : le matin, les différentes thématiques - législation du travail, intelligence économique, propriété intellectuelle et droit des nouvelles technologies - leur étaient présentées grâce à l'intervention de quatre spécialistes : trois juristes-avocats d'affaires et un ingénieur spécialisé dans l'intelligence économique. L'après-midi, les équipes se formaient et travaillaient en workshop à partir d'une grosse base documentaire disponible en ligne pour tenter d'analyser ce cas sous l'angle de la thématique présentée le matin. Chaque soir, l'enseignant organisait la confrontation des équipes antagonistes, chacune s'échangeant arguments et contre-arguments afin de défendre les intérêts de leurs clients respectifs. Enfin, le vendredi, dernier jour du challenge, chaque équipe devait rédiger un rapport de synthèse sur sa position. Au final, deux équipes, l'une qui défendait Firm et l'autre Roturo, se sont particulièrement distinguées et ont remporté ce 1er challenge économique et juridique de l'entreprise. Les étudiants de ces équipes se sont vu décerner un ouvrage de référence sur le droit des affaires et l'intelligence économique mais, surtout, ont eu la possibilité, le 31 mars dernier, de visiter le Palais de Justice en compagnie de l'un des concepteurs du challenge, M. Fleutiaux.

esme_sudria_challenge_economique_juridique_entreprise_5e_annees_palais_justice_03.jpg


Les équipes gagnantes :
Team Firm : Zineb Amangar, Marion Guillevic, Arielle Jocktane, Nam Son Nguyen et Eric Serrure.
Team Roturo : Romain Cunault, Alexis Masseron, Camille Tailleur et Estelle Wuchner.

Partager cet article:

Élodie Dahan (ESME Sudria promo 2003) : « Les ingénieurs ont plusieurs possibilités de parcours dans la recherche, l'industrie ou l'entrepreneuriat »

  • 02/04/2015

L'ESME Sudria accueillait Élodie Dahan (ESME Sudria promo 2003) le 3 mars 2015 dans de son cycle de conférences des Mardis de l'ingénieur. Découvrez en vidéo le profil de cette ingénieure-entrepreneure à l'origine de la start-up OsmoBlue spécialisée dans le domaine énergétique.

Partager cet article:

Défi H : découvrez le projet Handi'Blind de Benjamin Combe, Charles Herbelin et Clément Rondeau (ESME Sudria promo 2015)

  • 30/03/2015

L'ESME Sudria aime le Défi H organisé par Sogeti et Le Monde Informatique. Après Handi'Light, vainqueur du Prix de l'innovation technologique en 2014, c'est au tour du projet Handi'Blind d'être actuellement en lice pour la nouvelle édition de ce trophée des grandes écoles et universités au service des personnes en situation de handicap. Porté par Benjamin Combe, Charles Herbelin et Clément Rondeau (ESME Sudria promo 2015), trois étudiants de la filière Systèmes embarqués de l'école, Handi'Blind utilise la stéréovision pour permettre aux personnes malvoyantes ou non-voyantes de mieux analyser les obstacles environnants. Le projet a pour partenaire l'Association Valentin Haüy qui vient en aide aux aveugles et malvoyants.

Soutenez et suivez Handi'Blind sur Facebook, Twitter et YouTube.

Partager cet article:

Recherche

Archives

Etablissement d'enseignement supérieur privé - Inscription Rectorat Créteil 094 1953 M - Cette école est membre de IONIS Education Group comme :