INGÉNIEuRS DE TOuS LES POSSIBLES
École d'Ingénieurs reconnue par l'État depuis 1922
Diplôme d'Ingénieur habilité par la CTI
Membre de la Conférence des Grandes Écoles (CGE)
Membre de l'Union des Grandes Écoles Indépendantes (UGEI)

Le blog de l'ESME Sudria

Vous êtes ici :

La sécurité, l'autre enjeu du marché des objets connectés

  • 30/06/2016

Le jeudi 9 juin 2016, le Campus Paris Ivry de l'ESME Sudria accueillait une cinquantaine de professionnels et de futurs ingénieurs pour le séminaire « Cybersécurité - IoT et systèmes embarqués » organisé par Cap'Tronic en partenariat avec G-echo et l'école. Un événement placé sous le signe du networking et de la vieille technologique, avec de nombreux sujets d'actualité abordés touchant aux objets connectés.

cap-tronic-esme_sudria_seminaire_2016_objets_connectes_securite_reseaux_systemes_information_professionnels_entreprises_iot_paris_01.jpg
Le séminaire vu par Michel Marceau, directeur de Cap'Tronic :
« Les objets connectés représentent un immense enjeu pour demain, bien sûr, mais il convenait de mettre un bémol à tout ce qu'on pouvait entendre à leur sujet. C'était le but de cette conférence. En effet, si l'enjeu est bel et bien énorme au niveau économique, il ne faut pas oublier l'aspect sécurité que les entreprises derrière ces produits vont devoir prendre en compte très en amont, dès la phase de conception. Cap'Tronic a pour mission de sensibiliser les PME et le monde industriel au problème de la cybersécurité. Avec ce genre de séminaires, on est donc au cœur des choses. L'organiser dans une école comme l'ESME Sudria nous permet également de toucher un autre public, à savoir les étudiants, les jeunes ingénieurs et les créateurs d'entreprise. C'est un levier supplémentaire et ce n'est d'ailleurs pas la première fois que Cap'Tronic s'associe à l'ESME Sudria : de nombreux rendez-vous communs ont déjà vu le jour par le passé, notamment grâce à la forte implication de Christian Touseau (responsable du laboratoire Systèmes Embarqués & Électronique de l'ESME Sudria) sur ces questions. »

cap-tronic-esme_sudria_seminaire_2016_objets_connectes_securite_reseaux_systemes_information_professionnels_entreprises_iot_paris_03.jpg

De gauche à droite : Véronique Bonnet, directrice énérale déléguée de l'ESME Sudria, hristian Touseau, responsable du laboratoire Systèmes Embarqués & Électronique de l'école, Jean-François Baillette, dirigeant et fondateur de la société G-echo et Christophe Bricout, ingénieur à Cap'Tronic

cap-tronic-esme_sudria_seminaire_2016_objets_connectes_securite_reseaux_systemes_information_professionnels_entreprises_iot_paris_04.jpg
Le séminaire vu par Véronique Bonnet, directrice générale déléguée de l'école :
« La vocation d'une école d'ingénieurs, c'est d'être dans une relation de grande proximité avec les entreprises de son secteur. Or, parmi les différentes spécialisations présentes au cœur de l'enseignement de l'ESME Sudria, on retrouve les systèmes embarqués, les données ou encore l'informatique, soit des sujets qui trouvent un écho certain dans cette grande mouvance des objets connectés. Cet événement avec Cap'Tronic présente donc un réel intérêt puisqu'il consiste à partager les dernières avancées technologiques du secteur de l'IoT, le tout en présence de nombreuses PME qui, demain, emploieront également nos jeunes diplômés. »

cap-tronic-esme_sudria_seminaire_2016_objets_connectes_securite_reseaux_systemes_information_professionnels_entreprises_iot_paris_06.jpg
Le séminaire vu par Christian Touseau, responsable du laboratoire Systèmes Embarqués & Électronique de l'école :
« Notre laboratoire forme des ingénieurs en technologies avancées. Or, la technologie évolue tout le temps. Rencontrer les professionnels du métier est donc un excellent moyen pour l'ESME Sudria de voir quelle direction prendre et quels enseignements mettre en place. Pour résumer, ce genre d'événement permet tout simplement à l'école d'être toujours "dans le coup", d'être "up to date". L'ingénieur qui sort de l'ESME Sudria est jugé sur ses compétences immédiates dans les entreprises : il arrive et correspond pleinement au profil voulu. Ce n'est pas pour rien si l'ESME Sudria se présente comme "l'école d'ingénieurs de tous les possibles" ! Il y a une continuité technologique à assurer car le temps où l'industriel formait le jeune diplômé sortant de l'école est désormais révolu : le jeune ingénieur d'aujourd'hui doit tout de suite être opérationnel et être au fait des dernières avancées. Voilà pourquoi, en plus des conférences, cet événement s'est terminé par un "IoT Pizza Dating" : c'est aussi un moyen pour les étudiants actuels de rencontrer directement les professionnels en vue de parler de sujets techniques et du futur, mais aussi d'éventuellement trouver un stage. »

cap-tronic-esme_sudria_seminaire_2016_objets_connectes_securite_reseaux_systemes_information_professionnels_entreprises_iot_paris_02.jpg


Ils ont animé le séminaire « Cybersécurité - IoT et systèmes embarqués » :
Bouygues Telecom, Cap'Tronic, CEA-LIST, Digital Security, Ecole Européenne d'Intelligence Economique (EEIE), ESME Sudria, Olivier Ezratty (consultant), G-echo, Ministère de l'Intérieur, NeoTech assurances, Opale Security, IRT-SystemX.

Partager cet article:

18 start-ups innovantes à (re)découvrir le 5 juillet 2016 à l'occasion du Demo Day de la 1re saison de l'incubateur IONIS 361

  • 29/06/2016

La première saison de IONIS 361, l'incubateur national et généraliste du Groupe IONIS, arrive bientôt à son terme. Durant ces quelques mois de mentoring et d'émulation tournés vers l'innovation, 18 start-ups n'ont cessé de grandir pour permettre à leurs différents projets (applications mobiles et Web, solutions BtoB et BtoC, jeux vidéo, réseaux sociaux, systèmes, etc.) de prendre de l'envergure. Découvrez l'ensemble des avancées réalisées par ces incubés promis à un bel avenir lors de la toute première édition du Démo Day de IONIS 361, le mardi 5 juillet à partir de 18 h sur le Campus numérique et créatif IONIS Education Group. L'événement sera suivi d'un cocktail au dernier étage du Campus avec une vue imprenable sur Paris.

annonce_demo_day_start-ups_premiere_saison_decouverte_rencontres_entrepreneurs_projets_innovants_paris_juillet_2016_esme_sudria_01.jpg
DEMO DAY #1 IONIS 361
Le mardi 5 juillet 2016 de 18 h à 22 h
Campus Numérique & Créatif IONIS Education Group
95 avenue Parmentier 75011

Métro : Parmentier

Inscription obligatoire (dans la limite des places disponibles).

Retrouvez IONIS 361 sur son site Internet, Facebook, LinkedIn et Twitter

Partager cet article:

Retour sur les lauréats 2016 du Prix du Symposium : EEG Head Set

  • 28/06/2016

Parmi la dizaine de projets de fin d'études en lice lors du Symposium 2016 de l'ESME Sudria, seuls trois ont eu l'honneur de se voir attribuer le premier prix par le jury de cette nouvelle édition. Durant l'été, l'école vous propose de (re)découvrir ces trois grands lauréats. C'est le projet EEG Head Set porté par Amina Chenigle, Silvio Garnier-Gaume et Quentin Plattier (ESME Sudria promo 2016) qui ouvre le bal.

retour_projet_laureat_Prix_Symposium_EEG_Head_Set_neuromoov_2016_esme_sudria_01.jpg

De gauche à droite : Quentin, Silvio et Amina lors de la présentation de leur projet durant le Symposium

Peux-tu, en quelques mots, présenter le projet défendu par ton équipe lors du Symposium ?
Silvio Garnier-Gaume : Notre projet de fin d'études portait sur la conception d'un casque EEG, c'est-à-dire un casque électroencéphalogramme qui permet l'acquisition de l'activité cérébrale, le traitement des données issues de cette activité et par la suite la commande d'un fauteuil roulant par la pensée et le mouvement des yeux.

Pourquoi ce choix de projet ?
Silvio Garnier-Gaume : Ce projet avait initié il y a deux par d'Anciens étudiants de l'ESME Sudria qui, aujourd'hui, ont fondé la start-up Neuromoov. Lors de leur projet de fin d'études, ils avaient pu valider le principe de fonctionnement et réaliser un prototype fonctionnel. Le seul problème qu'il avait pu rencontrer concernait alors l'exploitation des données via le casque utilisé à l'époque. L'an dernier, un autre groupe d'étudiants de l'ESME Sudria avait pu reprendre le projet en partenariat avec Neuromoov, mais là aussi, ils ont rencontré des problèmes cette fois liés à un casque différent et au cryptage des données récoltées. C'est dans ce contexte-là que nous avons commencé notre projet. Le défi nous semblait techniquement très attractif.

Qu'avez-vous pu apporter ?
Silvio Garnier-Gaume : Nous avons utilisé une carte d'acquisition OpenBCI qui, grâce à l'algorithme que nous avons nous-même développé, permet de traiter les données issues des électrodes et de l'activité cérébrale. Toujours sur cette carte, nous avons également développé une méthode permettant d'identifier les mouvements désirés par l'utilisateur. Ainsi, grâce à la concentration de ce dernier, nous pouvons identifier ses désirs de mouvement vers l'avant et vers l'arrière. Quant aux mouvements à droite et à gauche, ils sont identifiés grâce à la détection du regard. L'objectif restant consiste à finaliser l'implémentation sur le microcontrôleur et de réaliser un casque entièrement fonctionnel capable d'établir une connexion Bluetooth avec le fauteuil électrique.

retour_symposium_2016_esme_sudria_palmares_projets_etudiants_innovation_prix_jury_professionnels_decouverte_technologie_03.jpg

Partager cet article:

Conférence : se préparer à participer au CES 2017 grâce aux Ingénieurs de l'ESME Sudria, le jeudi 30 juin 2016

  • 20/06/2016

Considéré à juste titre comme le plus important salon au monde consacré à l'innovation technologique, le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas réunit chaque année tous les grands groupes et start-ups qui comptent ou vont compter dans le futur. Alors que la prochaine édition du CES se tiendra du 5 au 8 janvier 2017, l'Association des Ingénieurs ESME Sudria (AIESME) organise une conférence spéciale le jeudi 30 juin 2016 à la Maison des Ingénieurs ESME (Paris 13e). Grâce aux témoignages de deux Ingénieurs, Jean-Louis Demousseau (ESME Sudria promo 1972), secrétaire général d'Ignes présent au CES 2015, et Yann Poisson (promo 2015), ingénieur R&D à NanoSense présent au CES 2016, vous pourrez découvrir les différentes étapes à maîtriser pour participer à cet événement incontournable.



L'AIESME présente « Se préparer à participer au CES 2017 »

Conférence animée par François Koehl, consultant et enseignant en gestion de projet à l'ESME Sudria
Le jeudi 30 juin à 18 h 30 à la Maison des Ingénieurs ESME
45 rue Croulebarbe
75013 Paris

Pour participer à cette conférence ou la suivre à distance via Internet (le préciser par mail à infos@aiesme.org), merci de vous inscrire en suivant ce lien ou par téléphone auprès de Karine Gesbert, secrétaire permanente de l'AIESME, au 01 55 43 32 80.

Retrouvez l'AIESME sur son site Internet, Facebook et Twitter

conference_aiesme_ces_las_vegas_2017_preparation_anciens_ingenieurs_esme_sudria_30_juin_2016_rencontres_professionnels_innovation_01.jpg

Partager cet article:

Ingénierie & Art : l'ESME Sudria Lyon vous invite à un concert, le vendredi 17 juin 2016

  • 17/06/2016

Acoustique des salles, transmittance acoustique des matériaux et des structures, techniques de transmission et conversion du signal acoustique, musique assistée par l'ordinateur, musicologie computationnelle... le monde des musiciens et celui des ingénieurs sont plus proches qu'on ne le pense. C'est pourquoi l'ESME Sudria Lyon vous invite sur son campus ce vendredi 17 juin 2016 à 17 h pour assister à un concert donné par les élèves de l'École Nationale de Musique (EMM) de Villeurbanne. Organisé dans le cadre du projet Ingénierie & Musique, ce concert de clôture de l'année académique sera l'occasion de (re)découvrir les œuvres de Beethoven, Brahms et Schumann et de célébrer la collaboration des élèves des deux écoles. Il sera précédé de la présentation des thèmes de projets prévus pour l'année 2016-2017.

esme_sudria_campus_lyon_concert_ecole_nationale_musique_villeurbanne_juin_2016_ingenierie_art_cloture_annee_scolaire_03.jpg


Concert Ingénierie & Art avec les élèves de l'École Nationale de Musique de Villeurbanne
Le vendredi 17 juin 2016 à 17 h à l'ESME Sudria Lyon
16 rue de l'Abbaye d'Ainay
69002 Lyon

Concert gratuit et ouvert à tous.


À propos du projet Ingénierie & Art :
Ingénierie & Art a pour but de permettre aux étudiants de 1re, 2e et 3e années de l'ESME Sudria Lyon de travailler sur un projet artistique (ici un projet musical) lié aux matières enseignées lors du cycle préparatoire et de la première année du cycle ingénieur de l'école, comme l'analyse numérique, la dynamique des fluides, la thermodynamique ou encore la mécanique des solides. En collaboration avec l'École Nationale de Musique de Villeurbanne et l'association musicale Tisseurs de Sons, le coté musicologique est assuré par des professionnels avec une formation spécifique dans l'enseignement de la pratique musicale et musicologique.

Partager cet article:

Le Symposium 2016 de l'ESME Sudria en vidéo

  • 14/06/2016

Quand l'ESME Sudria célèbre l'innovation, cela donne son Symposium : la sélection des meilleurs projets réalisés par ses étudiants de 5e année. Revivez en vidéo la 19e édition de ce rendez-vous incontournable pour les futurs ingénieurs en compagnie de Véronique Bonnet, directrice générale déléguée de l'école, ainsi que trois lauréats : Julien Calmels (Prix de l'affiche pour le projet A.R.TUR.), Silvio Garnier-Gaume (Prix du Symposium pour le projet EEG Head Set) et Erwan Le Covec (Prix du Symposium pour le projet WADA / DAMIR and Weather DATA Matching)

Partager cet article:

Quand l'ESME Sudria Lille soutient la première Coupe de Robotique des Ecoles Collèges de Roubaix-Hem

  • 08/06/2016

Que ce soit à l'occasion du salon Innorobo, des projets de fin d'études ou des activités de ses e-Smart Lab, l'ESME Sudria ne perd jamais une occasion d'afficher son amour pour la robotique. Le campus de Lille ne déroge pas à la règle puisque, à l'occasion de la première Coupe de Robotique des Écoles Collèges (CREC) organisée le 17 mai dernier par la circonscription de Roubaix-Hem, il a pu accompagner près de 160 élèves de CM2 et de 6e impliqués dans cette compétition.

coupe_robotique_ecoles_colleges_roubaix-hem_etudiants_ateliers_eclair_esme_sudria_lille_mai_2016_02.jpg
C'est grâce à l'invitation de Richard Béarée, professeur en automatique et contrôle et responsable du club robotique des Arts et Métiers Paris Tech Lille qui a encadré cette année le CREC de Roubaix-Hem, que l'ESME Sudria Lille a pu prêter main forte aux élèves des Arts et Métiers. À travers son association en impression 3D Sudriadditive et son tout nouveau club robotique, l'école a ainsi participé à la création d'ateliers pédagogiques permettant de faire patienter les nombreux élèves attendant leur passage dans cette épreuve de robotique. En amont, les élèves de l'ESME Sudria impliqués dans la CREC étaient également allés dans deux collèges de la région pour aider des élèves de 6e à avancer dans leur projet. Pour couronner le tout, c'est à l'e-Smart Lab lillois qu'est revenu la mission de fabriquer les prix de cette première CREC : des coupes dorées et argentées en forme de robots articulés imprimés en 3D pour les grands gagnants et des portes clés pour tous les autres participants.

coupe_robotique_ecoles_colleges_roubaix-hem_etudiants_ateliers_eclair_esme_sudria_lille_mai_2016_03.jpg
Quatre questions à Emeline Bracq, coordinatrice du réseau d'éducation prioritaire Eclair de Roubaix-Hem et enseignante chargée de Mission Départementale Sciences

Quel a été votre rôle au sein de cette CREC ?
Je me suis occupée de toute l'organisation et la coordination des interventions des étudiants ainsi que de la mise en place de la journée auprès des collèges et des écoles. La CREC a commencé à être imaginée il y a un peu plus d'un an et sa mise en œuvre n'a réellement commencé qu'en septembre. Pour cette première édition, nous avions quatre établissements participants : deux écoles primaires et deux collèges de la circonscription. Si c'était ces collégiens vivaient leur première expérience de la robotique avec la CREC, les élèves des deux écoles retenues avaient déjà pu prendre part à la Coupe de Robotique des Écoles Primaires. Nous avions voulu faire une déclinaison de cette dernière en l'orientant également vers les collégiens.

Pourquoi vouloir initier les plus jeunes à la robotique ?
Nous sommes convaincus qu'il faut vivre avec son temps et que l'informatique, la programmation, représente l'avenir. Il faut donc apporter des compétences de base aux élèves afin que, plus tard, ils puissent évoluer au mieux dans le monde professionnel. Notre ambition est bien sûr d'éventuellement susciter des vocations scientifiques et de leur montrer que les études supérieures, notamment celles d'ingénieur, peuvent aussi être un projet pour eux s'ils le souhaitent. Nous voulons faire un pont entre leurs milieux, qui ne sont pas toujours porteurs de telles vocations, et les études supérieures.

D'où l'intérêt d'impliquer des étudiants d'écoles d'ingénieurs ?
Oui. La liaison entre les étudiants et les élèves nous paraissait riche pour ces derniers. Cela leur permet de s'identifier aux étudiants, de voir que le monde de l'ingénierie n'est pas inaccessible.

D'autres éditions de la CREC sont-elles déjà prévues ?
Effectivement, ce n'est que le début. L'année prochaine, nous allons tenter d'intégrer quatre autres écoles primaires et deux voire trois collèges du secteur. Nous allons essayer de rayonner sur plus d'écoles et d'élèves.

coupe_robotique_ecoles_colleges_roubaix-hem_etudiants_ateliers_eclair_esme_sudria_lille_mai_2016_01.jpg


À propos de la CREC :
Destinée à enseigner et à apprendre autrement en mobilisant les connaissances et les compétences mathématiques et culturelles des élèves, la CREC est un projet transversal, notamment porté par Judith François, Inspecteur de l'Éducation nationale. Après le succès de cette première CREC, l'ESME Sudria Lille et les Arts et Métiers Paris Tech Lille vont poursuivre leur collaboration pour préparer une prochaine édition qui fera intervenir encore plus d'établissements scolaires.

Partager cet article:

Deux projets d'étudiants de l'ESME Sudria Lille en finale du Concours Génération Développement Durable

  • 07/06/2016

Dans un monde où le progrès technologique doit désormais rimer avec éco-responsabilité, les futurs ingénieurs de l'ESME Sudria ont plus que jamais leur carte à jouer et certains d'entre eux n'attendent pas la fin de leurs études pour mêler innovation et préservation de l'environnement. C'est notamment le cas de huit étudiants du campus lillois qui, avec Afrikaanse et Farm Yourself, ont réussi à se frayer un chemin jusqu'à la finale de la 12e édition du Concours Génération Développement Durable qui se déroulait le 25 mai 2016. Bravo à eux !

concours_generation_developpement_durable_etudiants_projets_environnement_eco_village_farm_lille_esme_sudria_retour_finale_2016_05.jpg

Des étudiants lillois concernés par le développement durable


concours_generation_developpement_durable_etudiants_projets_environnement_eco_village_farm_lille_esme_sudria_retour_finale_2016_01.jpgPorté par Charles Caron, Julien Comblez, Mohamed Diallo (ESME Sudria promo 2020) et Douglas El Bakkali (promo 2019), Afrikaanse est né de l'envie de ses étudiants de 1re et 2e années de se pencher sur l'adaptation du modèle d'éco-quartier pour les villes et villages d'Afrique subsaharienne. Sur la base de leurs recherches, ils ont décidé de présenter une nouvelle version de la « Charte ÉcoQuartier » en tenant compte des principaux enjeux sociaux, environnementaux et culturels de cette partie du monde.








concours_generation_developpement_durable_etudiants_projets_environnement_eco_village_farm_lille_esme_sudria_retour_finale_2016_02.jpgPensé par Quentin Boidin, Thibault Cambon (promo 2019), Yoshimi Chauvel et Pierre Lazarz (promo 2020), Farm Yourself se focalise sur le concept d'autosuffisance alimentaire à l'échelle des habitations citadines. Il décrit un modèle citadin permettant d'incorporer les cultures maraîchères et arboricoles directement au cœur des villes. Une idée principalement basée sur une utilisation rationnelle des murs potagers et de l'agriculture verticale, qui repose sur la mise en œuvre de circuits courts de distribution pour des consommations locales.







concours_generation_developpement_durable_etudiants_projets_environnement_eco_village_farm_lille_esme_sudria_retour_finale_2016_06.jpgconcours_generation_developpement_durable_etudiants_projets_environnement_eco_village_farm_lille_esme_sudria_retour_finale_2016_04.jpgconcours_generation_developpement_durable_etudiants_projets_environnement_eco_village_farm_lille_esme_sudria_retour_finale_2016_03.jpg

Partager cet article:

Un séminaire « Cybersécurité, objets connectés et systèmes embarqués », le jeudi 9 juin 2016 au Campus Paris Ivry de l'ESME Sudria

  • 06/06/2016

Si les chiffres tendent à varier d'une étude à l'autre, une certitude perdure : les objets connectés vont envahir notre quotidien dans les années à venir. Ainsi, d'ici 2020, le nombre d'objets connectés dans le monde devrait atteindre les 80 milliards. Cependant, l'arrivée massive de l'Internet of Things (IoT) dans nos vies personnelles et professionnelles n'est pas sans risque. Ainsi, l'interdépendance des systèmes, la multitude de protocoles et la connexion à internet sont autant de failles possibles dans ces produits. Pour aborder la question de la cybersécurité sous l'angle de l'IoT et des systèmes embarqués, l'ESME Sudria, Cap'Tronic et G-echo organisent un séminaire technologique spécial le jeudi 9 juin 2016 de 8 h30 à 19 h sur le Campus Paris Ivry de l'école.

seminaire_technologique_captronic_g-echo_esme_sudria_paris_cybersecurite_professionnels_entreprise_etudiants_ingenieurs_particuliers_objets_connectes_iot_systemes_embarques_internet_things_juin_2016_01.jpg
Séminaire Cap'Tronic : « Cybersécurité - IoT et systèmes embarqués »
Le jeudi 9 juin 2016 de 8 h30 à 19 h à l'ESME Sudria - Campus Paris Ivry
51 boulevard de Brandebourg
94200 Ivry-sur-Seine

Accès :
M°7 : Mairie d'Ivry, RER C : Ivry-sur-Seine (Trains MONA et ROMI).

Retrouvez le programme complet et les informations pratiques sur le site de Cap'Tronic


seminaire_technologique_captronic_g-echo_esme_sudria_paris_cybersecurite_professionnels_entreprise_etudiants_ingenieurs_particuliers_objets_connectes_iot_systemes_embarques_internet_things_juin_2016_02.jpgÀ propos de Cap'Tronic :
Programme de l'association Jessica France, Cap'Tronic aide les PME françaises à améliorer leur compétitivité par l'intégration de solutions électroniques et de logiciel embarqué dans leurs produits.


seminaire_technologique_captronic_g-echo_esme_sudria_paris_cybersecurite_professionnels_entreprise_etudiants_ingenieurs_particuliers_objets_connectes_iot_systemes_embarques_internet_things_juin_2016_03.jpgÀ propos de G-echo :
G-echo est une société de conseil pour l'accompagnent des entreprises dans la mise en œuvre des bonnes pratiques et des outils de protection des systèmes d'information des entreprises.



Partager cet article:

Quinze étudiants de Lille, Lyon et Paris ont participé au salon Innorobo 2016

  • 02/06/2016

Après avoir longtemps fait les beaux jours de Lyon, le salon Innorobo s'installait pour la première fois à Paris les 24, 25 et 26 mai 2016 à l'occasion de sa nouvelle édition. Une quinzaine d'étudiants des trois campus de l'ESME Sudria a participé à ce rendez-vous incontournable de la robotique et de l'innovation en intégrant le staff du salon et en tenant un stand présentant les différentes activités de l'école. Retour sur l'événement avec trois d'entre eux : William van Noort (ESME Sudria promo 2020), étudiant en 1ere année à Paris, Guillaume Deshayes (ESME Sudria promo 2019), étudiant en 2e année à Lille et Adrien Copros (ESME Sudria promo 2018), l'étudiant en 3e année à Lyon à l'initiative de cette participation.

retour_salon_innorobo_paris_esme_sudria_etudiants_campus_lille_paris_lyon_e-smart-lab_sudriadditive_impression_3d_ingenieurs_ecole_robotique_stand_professionnels_evenement_2016_12.jpgretour_salon_innorobo_paris_esme_sudria_etudiants_campus_lille_paris_lyon_e-smart-lab_sudriadditive_impression_3d_ingenieurs_ecole_robotique_stand_professionnels_evenement_2016_03.jpg
L'avis d'Adrien :
« L'an dernier, les étudiants de Labrobrotech de l'ESME Sudria Lyon (l'ancien club de robotique dont Adrien fut président) faisaient déjà partie du staff d'Innorobo. Comme cela s'était bien passé, ils nous ont reproposé de participer à cette nouvelle édition. Comme le salon était cette-fois organisé à Paris, j'ai contacté la direction de l'école afin que je puisse mobiliser les trois campus. Au final, pour ce "premier événement inter-ESME" consacré à la robotique, j'ai pu compter sur une quinzaine d'étudiants, tous issus des différents e-Smart Labs de l'école. Et si au départ nous devions simplement intégrer le staff et animer un stand ESME Sudria de 9 m², nous nous sommes retrouvés avec un superbe emplacement de près de 20 m² !

Cela nous a permis de présenter l'école aux visiteurs durant les trois jours, notamment les journées de mardi et jeudi qui étaient entièrement consacrées aux professionnels. Certains étudiants ont d'ailleurs profité de ces rencontres pour dénicher des stages et même des offres d'emploi ! D'autres étudiants ont aussi pu assister aux quatre grandes conférences menées dans le cadre des États-Généraux de la Robotique en compagnie d'industriels, de chercheurs, d'entrepreneurs, de représentants de l'État et de l'Armée, etc. C'était particulièrement gratifiant sachant que peu d'écoles d'ingénieurs ont eu la possibilité d'être représentées lors d'Innorobo 2016. »

retour_salon_innorobo_paris_esme_sudria_etudiants_campus_lille_paris_lyon_e-smart-lab_sudriadditive_impression_3d_ingenieurs_ecole_robotique_stand_professionnels_evenement_2016_02.jpgretour_salon_innorobo_paris_esme_sudria_etudiants_campus_lille_paris_lyon_e-smart-lab_sudriadditive_impression_3d_ingenieurs_ecole_robotique_stand_professionnels_evenement_2016_01.jpgretour_salon_innorobo_paris_esme_sudria_etudiants_campus_lille_paris_lyon_e-smart-lab_sudriadditive_impression_3d_ingenieurs_ecole_robotique_stand_professionnels_evenement_2016_09.jpg
L'avis de Guillaume :
« Je fais partie de l'association SudriAdditive créée à Lille en 2015. Et quand Adrien nous a proposé de venir à l'événement pour représenter le campus lillois et l'association, on a directement pensé à ramener nos imprimantes 3D et notre savoir sur le stand. C'est ma première fois à Innorobo, mais pas la première où je représente l'école dans un salon - j'ai notamment participé à HelloWorld! 2015 à Lille. Innorobo est un événement génial : on est vraiment dans notre univers. On étudie dans une école tournée vers les nouvelles technologies et, sur le salon, il n'y a que de ça ! Par exemple, notre stand est entouré d'exposants travaillant autour de l'impression 3D, un domaine qui me passionne. En dehors de l'école, je travaille d'ailleurs pour Dagoma, une entreprise que j'ai découvert via l'ESME Sudria et qui vend ses propres imprimantes 3D.

Pour moi, l'impression 3D révolutionne notre façon de consommer. Grâce à elle, on peut imaginer fabriquer soi-même n'importe quelle pièce permettant de réparer tel ou tel produit. C'est le futur : on peut créer des prothèses de main ou de hanche, des éoliennes, des bâtiments... Tout est possible ! Et ce qui est bien aussi avec ce salon, c'est que ça représente l'occasion de rencontrer les étudiants de l'ESME Sudria de Paris et Lyon que nous n'avons pas tant que ça l'occasion de côtoyer avec l'entrée en 4e année. »

retour_salon_innorobo_paris_esme_sudria_etudiants_campus_lille_paris_lyon_e-smart-lab_sudriadditive_impression_3d_ingenieurs_ecole_robotique_stand_professionnels_evenement_2016_07.jpgretour_salon_innorobo_paris_esme_sudria_etudiants_campus_lille_paris_lyon_e-smart-lab_sudriadditive_impression_3d_ingenieurs_ecole_robotique_stand_professionnels_evenement_2016_13.jpgretour_salon_innorobo_paris_esme_sudria_etudiants_campus_lille_paris_lyon_e-smart-lab_sudriadditive_impression_3d_ingenieurs_ecole_robotique_stand_professionnels_evenement_2016_10.jpg

Un "Groot" imprimé par l'ESME Sudria sur son stand

L'avis de William :
« Je me suis retrouvé à participer à Innorobo car je fais partie de l'e-Smart Lab du Campus Paris Ouest. Dans le cadre du Lab, l'école nous propose de nombreuses activités et là, quand elle nous a donné la possibilité de rejoindre le staff du salon, je n'ai pas hésité car c'était l'occasion de pouvoir découvrir l'organisation d'un tel événement de l'intérieur et voir les dernières nouveautés en matière de robotique.

Ce qui me plaît justement avec la robotique, c'est qu'il s'agit d'un domaine encore en pleine évolution où de nombreux concepts restent à découvrir, à imaginer. Les possibilités sont quasiment infinies. Par exemple, durant le salon, j'ai pu rencontrer une personne souhaitant trouver un système pour permettre à sa mère de marcher à nouveau... Venir à Innorobo, c'est aussi sympa pour ça : ça nous permet de discuter avec les intervenants et visiteurs, de croiser d'autres regards sur les technologies que le nôtre. Ça ne peut que générer de nouvelles idées par la suite, voire donner naissance à des partenariats avec l'e-Smart Lab. »

retour_salon_innorobo_paris_esme_sudria_etudiants_campus_lille_paris_lyon_e-smart-lab_sudriadditive_impression_3d_ingenieurs_ecole_robotique_stand_professionnels_evenement_2016_04.jpgretour_salon_innorobo_paris_esme_sudria_etudiants_campus_lille_paris_lyon_e-smart-lab_sudriadditive_impression_3d_ingenieurs_ecole_robotique_stand_professionnels_evenement_2016_08.jpgretour_salon_innorobo_paris_esme_sudria_etudiants_campus_lille_paris_lyon_e-smart-lab_sudriadditive_impression_3d_ingenieurs_ecole_robotique_stand_professionnels_evenement_2016_05.jpgretour_salon_innorobo_paris_esme_sudria_etudiants_campus_lille_paris_lyon_e-smart-lab_sudriadditive_impression_3d_ingenieurs_ecole_robotique_stand_professionnels_evenement_2016_06.jpgretour_salon_innorobo_paris_esme_sudria_etudiants_campus_lille_paris_lyon_e-smart-lab_sudriadditive_impression_3d_ingenieurs_ecole_robotique_stand_professionnels_evenement_2016_14.jpgretour_salon_innorobo_paris_esme_sudria_etudiants_campus_lille_paris_lyon_e-smart-lab_sudriadditive_impression_3d_ingenieurs_ecole_robotique_stand_professionnels_evenement_2016_11.jpgretour_salon_innorobo_paris_esme_sudria_etudiants_campus_lille_paris_lyon_e-smart-lab_sudriadditive_impression_3d_ingenieurs_ecole_robotique_stand_professionnels_evenement_2016_001.gif

Partager cet article:

Recherche

Archives

Etablissement d'enseignement supérieur privé - Inscription Rectorat Créteil 094 1953 M - Cette école est membre de IONIS Education Group comme :