INGÉNIEuRS DE TOuS LES POSSIBLES
École d'Ingénieurs reconnue par l'État depuis 1922
Diplôme d'Ingénieur habilité par la CTI
Membre de la Conférence des Grandes Écoles (CGE)
Membre de l'Union des Grandes Écoles Indépendantes (UGEI)

Le blog de l'ESME Sudria

Vous êtes ici :

Le projet Handi'Light remporte le prix de l'Innovation du Défi H

  • 23/05/2014

Trois étudiants de la majeure « Systèmes embarqués et électronique », Henri Buyse, Romain Cancilliere et Julien Carbonnier (ESME Sudria promo 2014) ont reçu le prix de l'Innovation de la 3e édition du Défi H organisé par Sogeti et Le Monde Informatique. Remis par Serge Haroche, le prix Nobel de physique 2012, lors de la cérémonie de clôture du concours le 20 mai, cette distinction récompense l'ingéniosité de leur projet Handi'Light qui utilise la luminothérapie pour aider les personnes atteintes de trouble de la vigilance.

handilight06.jpg
Des lunettes pour aider les personnes victimes d'un traumatisme crânien
Accompagnées par un coach spécifique d'une entreprise partenaire, les six équipes en lice pour le Défi H avaient six mois pour réaliser un projet contribuant à l'insertion professionnelle des handicapés en association avec un organisme luttant contre un handicap. Handi'Light n'a pas dérogé à la règle. Ainsi lié à l'UEROS (unité d'évaluation, de réentrainement et d'orientation) de l'Hôpital Raymond Poincaré de Garches et coaché par Robert Demaille, directeur de projets à Capgemini / Sogeti, le projet défendu par Henri, Romain et Julien a fortement impressionné le jury de par son idée accrocheuse : créer une paire de lunettes de luminothérapie afin de pallier les problèmes de concentration.
« Un traumatisme crânien peut entraîner des problèmes de synchronisation veille-sommeil, une fatigue importante et des problèmes de concentration, explique Henri. Pour aider ces personnes, il fallait donc utiliser la luminothérapie à travers un traitement basé sur la lumière artificielle. » Davantage éclairés sur la question grâce aux documentations fournies par le docteur Maria-Antonia Quera Salva, chef du service Veille / Sommeil de l'hôpital, le trio a pu mieux définir quelles étaient les lumières à utiliser pour leur mission.

handilight05.jpg
Toutes les lumières ne se valent pas
Bien que plusieurs études ont démontré que la lumière bleue était très stimulante, les étudiants ont fait le choix de s'en passer pour le projet Handi'Light, craignant à raison certaines conséquences possibles comme la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). « À la place, nous avons préconisé l'usage de deux lumières : la verte et la rouge, souligne Henri. Nous avons travaillé sur deux types de vert - un vert assez proche du bleu et un autre plus proche du jaune - pour améliorer la vigilance de l'usager sans faire du mal à sa rétine. On a ajouté la couleur rouge car, selon les médecins, il s'agit d'une lumière placebo : avec elle, le cerveau travaille plus de lui-même sans qu'il y ait de création de molécules pour améliorer la concentration. »
Ces lunettes permettent au porteur de recevoir directement de la lumière dans les yeux sans pour autant le forcer à interrompre ses activités. « La personne peut, par exemple, continuer à lire en les portant », précise Henri qui, avec Romain et Julien, a testé le concept... en cours ! « Comme cette paire de lunettes est censée améliorer la vigilance des personnes qui les portent, nous les testions nous-même quelques fois, après la pause déjeuner, quand la digestion nous faisait un peu piquer du nez », s'amuse d'ailleurs à raconter l'étudiant.

handilight04.jpg
Des lunettes qui intéressent également les professionnels
Clairement destinée aux traumatisés crâniens car réalisée à la demande de l'Hôpital de Garches, la paire de lunettes Handi'Light pourra également être utilisée par d'autres malades ayant également des problèmes de concentration mais par certaines professions. « On pourra peut-être les retrouver chez le routier qui fait ses heures de route et commence à fatiguer ou encore chez le médecin qui vient de faire une garde de 24 h », précise ainsi Henri. À l'issue du Défi H (et du Symposium auquel participait également Handi'Light), des professionnels se sont d'ailleurs déjà montrés intéressés par le concept prometteur. Normal qu'un projet avec un tel potentiel leur ait tapé dans l'œil !

Retrouvez Handi'Light sur Facebook et Twitter.

handilight02.jpg


Le Défi H, un concours étudiant pour l'insertion professionnelle des handicapés
Plus qu'un concours entre grandes écoles et universités, le Défi H repose avant tout sur trois idées fortes : parler et faire parler de l'insertion professionnelle des personnes en situation de handicap, encourager l'esprit d'entreprendre et d'innovation des jeunes et promouvoir les filières informatiques et technologiques. Ce défi profondément pédagogique voyait ainsi concourir six équipes préalablement sélectionnées représentant chacune une grande école ou une université.

Partager cet article:

Recherche

Archives

Etablissement d'enseignement supérieur privé - Inscription Rectorat Créteil 094 1953 M - Cette école est membre de IONIS Education Group comme :