INGÉNIEuRS DE TOuS LES POSSIBLES
École d'Ingénieurs reconnue par l'État depuis 1922
Diplôme d'Ingénieur habilité par la CTI
Membre de la Conférence des Grandes Écoles (CGE)
Membre de l'Union des Grandes Écoles Indépendantes (UGEI)

Le blog de l'ESME Sudria

Vous êtes ici :

Symposium 2014 : un fauteuil roulant lié au cerveau

  • 05/06/2014

Après Handi'Light, lauréat du prix de l'innovation du Défi H, la présentation des projets du Symposium 2014 se poursuit. Cette fois-ci, retrouvez le projet « Neuromoov' » de Pierre Pagliughi, Grégoire Lerondeau et Kevin Martins (ESME Sudria promo 2014), un fauteuil roulant électrique contrôlé par la pensée, actuellement en lice pour le premier prix de la catégorie « émergence » du Concours national de création d'entreprises innovantes 2014.

Fauteuil_ESME.jpg

À la base du projet « Neuromoov' », il y a d'abord une idée, celle de Karim Ait Abderrahim, responsable du laboratoire Energie & Systèmes de l'ESME Sudria. « J'ai eu cette idée l'été passé en tombant sur le MindWave, un casque développé par la société NeuroSky qui capte les ondes du cerveau et réagit également aux clignements des yeux, explique le responsable. Ces ondes sont envoyées à partir d'un module Bluetooth intégré au casque et peuvent donc être captées à partir d'un module récepteur Bluetooth. Du coup, en cherchant comment pouvoir exploiter ce casque, j'ai rapidement pensé au fauteuil roulant car, comme la commande moteur fait partie de nos spécialités au sein de laboratoire et que l'on sait très bien faire de l'électronique, ça me paraissait évident. » Confié en octobre 2013 à Pierre, Grégoire et Kevin dans le cadre de leur projet de fin d'études, le projet se développe ensuite rapidement. « Nous avons d'abord acheté le casque puis, pour valider l'idée, les étudiants ont d'abord développé un prototype à partir d'une petite voiture téléguidée sur laquelle nous avons implanté une première version de la carte électronique afin de tester le système, détaille Karim Ait Abderrahim. Comme le test s'est avéré concluant, nous nous sommes ensuite procurés un fauteuil motorisé. »

fauteuil02.jpg

Un fonctionnement simple qui facilitera la vie des personnes handicapées

Désormais équipés du matériel adéquat et conscients du potentiel de leur projet, les trois étudiants passent alors plusieurs mois à développer leur fauteuil et peaufinent son mode de fonctionnement. Grâce à leur ingéniosité et au soutien du laboratoire de l'ESME Sudria, ils réalisent une carte électronique permettant à l'usager du fauteuil, y compris les personnes fortement handicapés physiques, de se déplacer simplement grâce à deux types de signaux : ceux qui proviennent des ondes liées à la concentration et ceux liés aux clignements des yeux. Les premiers sont utilisés par l'usager pour régler la vitesse selon le degré de concentration quand les seconds sont nécessaires pour donner la direction (droite, gauche, avant, arrière) du fauteuil.

fauteuil04.jpg

Vers la création d'une start-up ?

Six mois après ses débuts, « Neuromoov' » a été sélectionné pour le Symposium 2014 (qui réunit les meilleurs projets de fin d'études des étudiants de l'ESME Sudria) et est toujours en lice pour remporter le premier prix de la catégorie « émergence » du Concours national de création d'entreprises innovantes 2014. « Pendant l'avancée du projet, en février, nous avons rencontré la société Tech2Market, qui aide les projets technologiques innovants et nous a poussés à nous inscrire à ce concours organisé par le ministère de l'éducation supérieure et de la recherche et Bpifrance, raconte Pierre Pagliughi. Nous avons passé un entretien devant un jury début mars pour présenter le projet et notre optique de monter une start-up ensuite. La première étape sera d'ailleurs de rencontrer de potentiels investisseurs, ce qu'on va commencer à faire à partir du mois de juillet, et, bien entendu, de déposer le brevet. Nous comptons monter la société tous les trois en se répartissant les rôles : un s'occuperait de la technique, un autre du marketing et le dernier du business. »

fauteuil05.jpg

Un projet inoubliable pour les étudiants

S'il obtient la première place du concours, le trio récoltera près de 45 000 euros pour monter leur structure. En attendant les résultats (prévus pour juillet), il peut déjà se réjouir du travail accompli et des souvenirs que leur laissera ce projet. « Nous avons développé tous les trois une réelle cohésion, un esprit d'équipe et surtout de l'amitié à travers les différentes étapes qu'on a vécues, souligne Pierre. Ce projet a vraiment été enrichissant. Cette dernière année marque le début de nouvelles grandes étapes et c'est vraiment un super lancement. Cela nous a vraiment donné des bases solides pour après continuer dans cette optique-là. »

fauteuil01.jpg

Partager cet article:

Recherche

Archives

Etablissement d'enseignement supérieur privé - Inscription Rectorat Créteil 094 1953 M - Cette école est membre de IONIS Education Group comme :