INGÉNIEuRS DE TOuS LES POSSIBLES
École d'Ingénieurs reconnue par l'État depuis 1922
Diplôme d'Ingénieur habilité par la CTI
Membre de la Conférence des Grandes Écoles (CGE)
Membre de l'Union des Grandes Écoles Indépendantes (UGEI)

Le blog de l'ESME Sudria

Vous êtes ici :

Quatre conseils de l'association étudiante 4L'Ements pour bien se préparer au raid 4L Trophy

  • 19/01/2015

Du 19 février au 1er mars, cinq étudiants de l'ESME Sudria participeront à la 18e édition du 4L Trophy, ce raid automobile humanitaire destiné aux étudiants qui, à bord d'une 4L « pimpée », doivent traverser près de 6 000 kilomètres de route et de piste à travers la France, l'Espagne et le Maroc. Alors que le départ approche à grand pas, Arthur Dalsace (ESME Sudria promo 2016), participant de l'édition 2014 et président de l'association étudiante 4L'Ements, partage son expérience tout en livrant de précieux conseils pour les futurs concurrents.

association_4lements_etudiants_4l_raid_automobile_course_humanitaire_projet_mecanique_ingenieurs_participants_maroc_france_espagne_desert_competition_aventure_esme_sudria_conseils_03.jpg4L'Ements est l'association de l'ESME Sudria qui accompagne des jeunes étudiants volontaires et dynamiques dans leurs démarches pour le 4L Trophy. Si elle peut apporter une manne financière aux équipes participantes contenant un ou deux membres de l'ESME Sudria, elle est aussi une source précieuse de conseils. « Jusqu'à présent, les personnes qui rejoignaient l'association le faisait uniquement pour ensuite rejoindre le 4L Trophy de l'année en cours et cela s'arrêtait là : rien n'était fait pour les années suivantes, raconte Arthur, son nouveau président. J'ai voulu changer ça en mettant en place des documents permettant de les guider dans la préparation du raid. Je donne également de nombreux conseils concernant l'aspect mécanique - faut-il changer les pneus ? Équiper le véhicule d'un autre ventilateur ? Etc. - et des astuces auxquelles les étudiants ne pensent pas forcément, comme le fait d'emporter une ardoise et un stylo pour pouvoir communiquer entre voitures sans s'arrêter. Cela peut éviter bien des soucis, surtout en plein désert. »

Conseil n°1 : Trouver le bon coéquipier
Pour participer au 4L Trophy, il faut constituer un duo de choc capable de se transcender durant les 15 jours de compétition et de résister au stress ainsi qu'à la promiscuité. Nul besoin alors de préciser l'importance de la confiance portée en votre coéquipier. Pour former la meilleure paire possible, trouvez un bon camarade (cette année, deux équipes parmi les trois équipes estampillées « ESME Sudria » sont ainsi exclusivement composées d'étudiants de l'école) ou faites appel à un proche. C'est ce qu'avait fait Arthur l'an dernier : « Mon partenaire de course était mon meilleur ami, qui étudiait dans une autre école d'ingénieurs, plus axée mécanique. » Aussi, assurez-vous de choisir un acolyte à l'aise volant en main et doté d'un bon sens de l'orientation. « À tour de rôle, il vaut mieux alterner pilote et co-pilote car cela représente beaucoup d'heures de route. »

association_4lements_etudiants_4l_raid_automobile_course_humanitaire_projet_mecanique_ingenieurs_participants_maroc_france_espagne_desert_competition_aventure_esme_sudria_conseils_02.jpg
Conseil n°2 : Dénicher la 4L de ses rêves
Une course sans un bon véhicule, c'est comme le « h » d'Hawaï : ça ne sert à rien. Pour trouver la 4L idoine, plusieurs solutions s'offrent à vous. « Mon coéquipier étant fils de garagiste, il a pu dénicher une 4L facilement pour 500 euros, raconte Arthur. On a ensuite fait des réparations pour environ 2 000 euros, main d'œuvre non comprise, sachant que nous avons vraiment monté une voiture de compétition : on l'a dénudée entièrement, refait le châssis, démonté et nettoyé le moteur, etc. Pour ce genre d'entreprise, il faut compter 3-4 mois de réparation. » D'autres concurrents s'organisent pour récupérer une 4L ayant déjà participé à la course lors d'une précédente édition. « Cela permet d'en avoir une déjà préparée pour la course ». Les autres en trouvent d'occasion, « souvent auprès de personnes âgées qui souhaitent s'en débarrasser ».

Conseil n°3 : Préparer son budget et partir à la chasse aux dons
Si le 4L Trophy est une course haletante et un sacré défi pour ses participants, il n'en reste pas moins un événement à vocation humanitaire. « Le but, c'est d'apporter des fournitures scolaires à des enfants marocains défavorisés », souligne Arthur. Pour cela, récolter des fonds est une condition sine qua non. Il faut donc essayer de trouver des partenaires pour lesquels les équipages s'engagent à faire de la publicité, souvent en poser un autocollant bien visible sur le véhicule. « Ce n'est pas évident car le 4L Trophy ne leur rapporte pas grand-chose. Les entreprises partenaires font alors cela sous la forme de dons. Il faut savoir que l'inscription à la course coûte 3 200 euros et que le total du coût s'élève environ à 5 000 euros puisqu'il faut aussi compter 1 000 euros pour la voiture (assurance, les péages, essence, etc.) et encore 1 000 pour les fournitures scolaires, les repas, les nuits d'hôtel, etc. »

association_4lements_etudiants_4l_raid_automobile_course_humanitaire_projet_mecanique_ingenieurs_participants_maroc_france_espagne_desert_competition_aventure_esme_sudria_conseils_04.jpg
Conseil n°4 : Mettre les mains dans le cambouis avant le jour J
C'est toujours bon de comprendre la mécanique de son véhicule avant le départ pour ne pas être pris au dépourvu en cas de panne. « Un ingénieur devant être ingénieux, rappelle Arthur. Si l'on prend le temps de mettre les mains dans une 4L pour regarder comment c'est fait, on se rend compte que c'est à la portée de n'importe qui. Je le recommande vivement en tout cas car les pannes rencontrées durant le raid sont en fait souvent très simples à réparer. Cela évite d'attendre l'arrivée d'un mécano ou d'un autre équipage. » Pour autant, certains participants ne touchent pas à leur 4L avant la course... et, contrairement à ce qu'on peut penser, ceux-là peuvent ne rencontrer aucune panne durant le raid ! « C'est la preuve qu'il ne faut pas négliger le facteur chance ! »

Retrouvez tous les conseils d'Arthur sur le site Internet de l'association.

association_4lements_etudiants_4l_raid_automobile_course_humanitaire_projet_mecanique_ingenieurs_participants_maroc_france_espagne_desert_competition_aventure_esme_sudria_conseils_01.jpg

Partager cet article:

Recherche

Archives

Etablissement d'enseignement supérieur privé - Inscription Rectorat Créteil 094 1953 M - Cette école est membre de IONIS Education Group comme :